La guerre du luxe

Ce que l’on nomme la guerre de luxe est la bataille que mènent les maisons de mode pour se faire une place parmi les grands conglomérats. Les 3 plus grands groupes sont LVMH, Kering et Richmont. Ils détiennent la moitié des plus grandes marques de luxe international.

Nous pouvons nous poser la question, de comment des maisons comme Prada ou Hermès arrivent à maintenir leurs statuts face à des groupes comme LVMH qui possèdent Fendi, Bulgari, Loro Piana, Louis Vuitton et Christian Dior ou Kering qui possèdent Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Balenciaga et Brioni.

Prenons comme exemple Chanel, défenseur du luxe « Made in France », la maison Chanel communique largement sur sa stratégie de sécurisation de son activité en rachetant ses fournisseurs et en investissant massivement à la préservation des métiers d’arts, Chanel s’attache à offrir un artisanat exceptionnel. On remarque aussi une indépendance car elle n’est pas cotée en bourse, aussi elle met en avant sa transparence financière, en divulguant ses chiffres elle montre sa santé financière pour se garantir cette indépendance.

 

Les maisons de mode et les conglomérats enchaînent les projets et innovations pour être en tête, et en 2021 l’idée à la mode est l’écologie.

Chanel inaugure son programme « Mission 1 degré 5 » pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans les opérations Chanel de 50 % d’ici à 2030. Kering promet d’atteindre la neutralité carbone en 2050. En septembre 2019, Bernard Arnault annonce une ambition de réduction de 25 % de ses émissions de C02 dès 2020. La même année, Hermès déclare que 10 % de la rémunération variable de son dirigeant Axel Dumas sera soumise à partir de 2019 à des critères RSE (responsabilité sociale et environnementale). La crise sanitaire, en 2020, fait office de second coup de fouet. Le luxe a compris qu’il avait un rôle social et politique à jouer. Entre LVMH qui a réquisitionné ses usines pour créer du gel hydroalcoolique, et Chanel ou Hermès qui ont renoncé aux aides d’états… Soudain tous se sont placés en piliers pour le changement.

Pour finir les enseignes se distinguent grâce à leurs techniques de recrutement, que ce soit le « Made in France », « les meilleurs recruteurs » ou la demande de diversité des métiers. Le marché du luxe est en plein essor en France et les maisons tout comme les groupes essayent de briller. On remarque aussi qu’ils font souvent appel à des agences de recrutement (comme nous) pour obtenir les meilleurs candidats car comme beaucoup le savent il est très difficile de rentrer dans le marché du luxe !

JOHN MURAT

CEO

Talented International – John.murat@talentedint.com

 

Need advice in HR and recruitment? Contact me !